Qu'est que la mignonnette ?

La mignonnette est une petite bouteille publicitaire en verre ou en céramique contenant entre 2 et 9 cl d'alcool. Les collectionneurs de mignonnettes se nomment buticulamicrophiles.

Historique

 

À la fin du XIXe siècle, avec l’apparition des premières distilleries industrielles, les grandes marques de whisky, calvados, cognacs, liqueurs, porto, d’apéritif, pastis, rhum, etc, produisent des mini bouteilles que les représentants de commerce offrent aux clients ; même forme, même étiquette, même couleur que leurs grandes sœurs, elles diffèrent uniquement par leur contenance.

Cette pratique de promotion débute à la même époque dans tous les pays à forte production d’alcool ; la mignonnette se répand très vite. Peu à peu, elle conquiert le consommateur particulier qui en dispose dans les avions, les hôtels, les trains, les boutiques sortant ainsi de son rôle d’objet de promotion pour devenir un objet de consommation, voire de cadeau. Et déjà un objet de collection.

L’apogée des mignonnettes se situe autour des années 1950-1970 où chaque marque, fabricant, revendeur, distillerie diffuse les siennes. Les bières, les sodas, les jus de fruits, les huiles d’olive, s’y mettent également.

Certaines deviennent alors de vraies œuvres d’art. À partir des années 1970, elles vont surtout être prisées par les collectionneurs, de plus en plus nombreux car le choix est immense. Devant l’engouement, les prix des mignonnettes vont grimper, l’offre diminuer jusqu’à devenir pour certaines des pièces de collection.

On peut observer l’évolution et même situer l’âge d’une mignonnette en observant les étiquettes. Au fil du temps, elles ont dû afficher des mentions légales, comme la contenance, le pourcentage d’alcool. On l’observe également par la fermeture des mignonnettes. D’abord en liège, elle va se faire en plomb, étain, aluminium, bakélite, puis par bouchon à vis.